Association Retro-Gaming de L'est VAR

Le mangame show, ça nous a pas refroidi. - Entre huit et Trente deux

img
Mai
07
Galopin  

Le week dernier (le samedi 30 avril et le dimanche 1er mai 2016), c’était la fête du travail. Ça fait plaisir, ça, hein, un jour férié qui tombe un dimanche ? Mais relativisez : nous, en plus, on a bossé. On était à Montpellier, pour le Mangame Show. Et ouais, on s’exporte au-delà du Var. Trop la classe, non ?

La première édition du Mangame Show, c’était à Fréjus, en septembre 2015. Et même si il avait plu le deuxième jour, nous, on y était. Alors du coup, fidèles au poste, on a suivi le mouv’ et puis on est parti à Montpellier pour cette deuxième édition. Et pas qu’avec nos bites et nos couteaux. Non parce que sinon ça n’aurait pas servi à grand-chose.

 

Là-bas, la programmation était une nouvelle fois riche en geekitudes.

Geekitudes. Néologisme formé à partir d’un autre néologisme un peu plus en vogue. Et oui, j’crains dégun. Là-bas, donc, nous avons pu assister à différents concerts et conférences sur la scène. On le sait bien, parce que nous, Entre 8 et 32, et bien, on était juste à côté. Et j’vous prie de croire que c’est pas toujours facile d’animer un tournoi de Mario Kart avec Bernard Minet qui chante le générique de Bioman à quelques mètres de nous. L’émotion, probablement. Comme en ont témoigné les poils dressés sur les bras de notre chef dès le début du générique d’Olive et Tom.

On a vu et écouté Husky by the Geek et ses reprises de thèmes de jeux vidéos, le groupe de néo geek Smash Hit Combo, Ho Shi ou et ses hocheuses (c’est vrai qu’elles hochent bien leur corps) et bien d’autres encore. Bref, du côté de la scène, c’était bien animé. Comme un dessin. Haha. Hum. Notre chef y a même fait un tour pour présenter rapidement les activités d’Entre 8 et 32. Vous avez vu, je me débrouille pour terminer chaque paragraphe en évoquant le chef. Malin, non ? Un peu comme une sorte de message subliminal.

4

Deux acteurs de Game of Throne étaient présents sur le salon : Jerome Flynn et Tom WLASCHIHA (à tes souhaits, hihi). Dans la série, ils jouent respectivement Bronn (le garde du corps de Tyrion) et Jaqen H’Ghar (dire que je me demandais pourquoi je me rappelais plus de son nom…). En plus des acteurs vivants, dans cette série, ça devient rare. J’espère que tout l’monde en a bien profité parce qu’on sait pas encore combien de temps ils tiendront ces deux là. En tous cas le chef il s’est éclaté, il m’a dit (oui là je savais plus trop comment ramener ce paragraphe au chef alors j’ai improvisé).

Des youtubeurs en pagaille se sont joint à la fête : Frigiel le frigide, Links le soleil, Farod le… heu, Farod, Tartinex et ses tartines (pratique pour le goûter)… D’autres célébrités tels que Marcus, Kayane, R2D2 (coulé !) et des acteurs de la web-série Noob… Bref, toute une dream team bien geek qui a fait le bonheur des petits comme des grands. Et du chef. Enfin, j’imagine.

3

 

Et puis y’avait nous aussi, donc.

Dès samedi matin, on était au taquet, chaud comme la braise. Enfin, à vrai dire, nous on est arrivés dès vendredi. Et en fait on avait pas si chaud que ça parce qu’il y a pas fait un temps superbe non plus là bas. Mais ça on s’en fout un peu.

Dans notre coin, situé à quelques mètres de la scène (pour ceux qui ont suivi), une vingtaine de machines tournaient en boucle, retraçant le monde vidéoludique des années 1980 à 2000, environ (et même un peu avant), avec des jeux différents d’un jour à l’autre :

  • Master system, Megadrive, Mega CD, Saturn (qui tient son nom du fait que l’on mette des CDs dedans et hop, ça turne) Dreamcast du côté de Sega.

2189

  • Nintendo, Super Nintendo, Méga nintendo (non je déconne), Nintendo 64, Gamecube du côté de Nintendo.

12

… et même Vectrex, CPC Engine, Atari, Videopac, Coleco Vision, Néo Géo. Sans parler des consoles en exposition, pour ravir les pupilles. Et comme on le dit si bien « Plaisir des yeux, plaisir des vieux. »

112

J’dois avouer que c’est toujours un plaisir de discuter avec vous, public quelconque, et de partager cette nostalgie que l’on peut éprouver à la vision de ces gros pixels qui ont tendance à se trouver lissés et épurés au fil des années.

« Oh, oui, mon père me battait tout le temps ! Il était sans pitié à Mariokart. »

Mais ce n’est pas tout.

Pour l’occasion, on avait installé un véritable circuit Mario Kart au milieu de notre espace, permettant aux petits comme aux grands de repenser à la frivolité des instants passés sur ce type de jeu, grâce à son tracé évocateur. Bon, c’est vrai, les voitures ont connu de meilleurs jours, mais avec un peu d’imagination, on peut très bien les faire rouler toutes seules. Et puis on a donné une forme différente au circuit chaque jour. Si ça, c’est pas être attentionné, j’sais pas c’qu’il vous faut.

10 1 14

Notre espace, t’as vu, on le kiffe grave de ouf, baby. Donc il était bien décoré, notamment grâce aux toiles de Julien Morel dont vous pourrez admirer le travail sur instagram en cliquant sur le lien suivant : https://www.instagram.com/Morel_Julien_Artiste/

13 12

Enfin, pour couronner tout cela, nous avons organisé deux tournois :

  • Le samedi un tournoi de Street Fighter II Turbo, sur Super Nintendo, dans lequel Elvis a littéralement « Ken » tous ses adversaires. Ce tournoi a permis à de nombreux combattants de tout âge de se démarquer, ou de tomber dans les limbes de l’oubli, après une rouste infligée en seizième de finale. Tout dépend du point de vue.

5 6 7

  • Le dimanche un tournoi de Mario Kart Double Dash, sur Gamecube, dans lequel Nesnus s’est imposé grâce à sa grosse banane, posée nonchalamment en travers du circuit face à Ludivine Holmes, qui l’a suivi à la trace pendant 5 tours d’une finale sur le circuit étoilé… sans parvenir à le dépasser grâce à sa maîtrise inégalée du circuit. On l’aurait presque cru collé à la piste, comme les voitures du véritable circuit Mario Kart. Du moins en théorie, avant qu’elles tombent en panne.

17 16 15

182019

Les gagnants du tournoi, du premier au troisième, on tous été récompensés par des cadeaux offerts par MGS Event. On dit merci qui ?

 

Le mot de la fin.

Donc là, c’est la conclusion. Ben écoute, ça va. Pour nous tout roule ! Comme vous pouvez le voir sur les photos, on a rencontré R2D2, Marcus et Kayane donc du coup le moral est plutôt au beau fixe. Entre 8 et 32 n’a qu’un an et demi d’existence, pourtant déjà nous avons l’occasion de sortir de nos frontières varoises et nous en sommes tout à fait heureux. Quant à vous, les ptits loups, n’hésitez pas à passer nous voir lors du prochain Mangame Show, du 9 au 11 septembre 2016 à Fréjus !

13124739_505060506346544_5308478575926855834_n 13096310_505466569639271_7163117790380162416_n 13096014_505060483013213_3556160620728455966_n22

non felis ut Donec elit. venenatis ipsum elit. consequat.